L’équipage

Rémi Lapouble :

Conteur, Musicien, Comédien, Metteur en scène

Dans sa vie de corsaire, Rémi à passé un
certain temps à faire pas mal de choses :
Il a vécu dans au moins trois des quatre coins
du monde et en a visité une bonne partie.
Il a été bien occupé dans les Beaux-Arts à faire
croire à tout le monde qu’il pourrait traverser
un portail de savon liquide sans que la bulle
n’éclate.
Il s’est perdu un bon moment dans la forêt de Brocéliande où il a entendu beaucoup d’histoires avant de commencer à raconter les siennes.
Et son envie de faire passer des mots depuis une bouche dans des oreilles l’a amené à Besançon pour un master en théâtre du monde où il a rencontré Léa et Valentin.

Depuis il conte un peu partout en Franche-Comté, produit de la musique électronique et du bruitage pour des spectacles et co-dirige Les Îles Voisines. Il intervient en DEUST et au
TU, travaille pour la CNEPUK, Madrigale, Freed from desire, Day for Night et Dôme Studio,
toujours en quête d’une déferlante d’idées nouvelles sur laquelle il pourra surfer.

Valentin François

Comédien, Metteur en Scène

Valentin aimerait bien tout à la fois être un
marin et une sirène, mais à la place il est
metteur en scène et comédien.
Il étudie à Besançon, en DEUST et au
Conservatoire d’Art Dramatique après quoi il
passe une année entière les yeux bandés avec
Léa, Rémi et une montagne d’objets, à
concevoir Achtung ! Kunst ! Biologie ! : leur premier spectacle sonore. S’ensuivent alors
deux grandes tournées pirates au cours desquelles ils développent à la fois la création, leur amitié, la compagnie et leur réseau.
Il décide par la suite de retrouver le collectif Fléchir le vide dans une mi-ferme/mi-colonie de vacances pour y mener la vie intense d’aventurier du jeune public avant de finalement revenir à Besançon.
Parfois il joue ou fait regard pour la CNEPUK, parfois il met en scène et en mouvement une
Rosalie géante avec La Dernière maison du village, parfois il mène des ateliers pour le TU,
la MJC Palente ou avec Day for Night. Mais la plupart du temps, il se promène entre le phare
et les palmiers des Îles Voisines et il raconte avec des sons et des objets bizarres des histoires de baleine et d’oiseaux tropicaux.

Léa Masson

Comédienne, Metteure en scène

Elevée par une meute de l’Ouche, Léa passe
son enfance avec une paire de ciseaux
crocodile et un pistolet à colle dans les mains.
Elle quitte sa vallée pour s’installer à
Besançon et s’y former avant de prendre une
pelle, un peu d’engrais, creuser un trou et y prendre racine.
Dans son grand débarras, entre les marionnettes et les pulls en sequin, Léa possède plusieurs casquettes.
Lorsqu’elle en enfile une, elle est la Lunatique Léa, présidente de La Mal lunée et de son festival sous chapiteau implanté à Quingey.
Elle revêt la deuxième pour incarner une femme juive dans une pièce de Brecht pour Day for night et Côté cour et arpente les lycées de la région.
Et quant à la troisième, c’est une coiffe de plume qui la transporte sur les Îles Voisines et
lui donne le pouvoir de faire des sons avec à peu près tout et n’importe quel truc.
Les autres couvre-chefs font d’elle une comédienne complète qui lie bruitage et manipulation d’objet, chant, marionnette et bricolage pour d’autres compagnies du coin : Le Collectif 7′, 800 litres de paille et La Dernière maison du village.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close